Général

Parasite Giardia chez le chien

Parasite Giardia chez le chien

Parasite Giardia chez le chien

introduction

Le parasite Giardia est l'un des parasites intestinaux les plus couramment identifiés chez les chiens et les chats. L'infection chez le chien est généralement subclinique et inapparente. Cependant, une maladie clinique est observée chez les chiens jeunes ou affaiblis et au cours de l'immunosuppression. Chez l'homme, le parasite Giardia est impliqué dans un certain nombre d'affections, notamment la diarrhée chronique, le syndrome de malabsorption et le syndrome de fatigue chronique. Chez les jeunes chiens, la giardiase peut provoquer des diarrhées ou peut être associée à une constipation chronique. Chez le chat, il n'est pas rare de le diagnostiquer comme un trouble entérique provoquant une diarrhée chronique. En raison de son importance clinique, le parasite a fait l'objet de nombreuses études et est largement reconnu comme le pathogène le plus important dans les maladies diarrhéiques humaines et animales. Cet article passe en revue l'étiologie, le diagnostic, le traitement et la gestion de Giardia chez le chien.

Qu'est-ce que la Giardia ?

Le chien et le chat sont les principaux hôtes définitifs du parasite Giardia. Ce parasite est transmis par contamination fécale des aliments, de l'eau ou d'autres surfaces environnementales. L'organisme est très résistant aux conditions défavorables et aux extrêmes environnementaux. Le cycle de vie de Giardia comprend des étapes obligatoires pour l'animal dans lequel le parasite se réplique et différentes étapes obligatoires pour l'insecte dans lequel le parasite termine son cycle de vie. Ces deux hôtes ont des préférences différentes au moment de l'année où il est actif. Le chien et le chat ont le potentiel de devenir un hôte principal pendant tout le cycle de vie, des premiers stades aux stades sexuels.

L'infection chez l'homme peut survenir à la suite de la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. L'ingestion de viande crue, de produits laitiers, de fruits et de légumes contaminés peut également entraîner l'infection. Bien qu'elle soit généralement acquise par contact avec des chiens et des chats infectés, il est également possible de contracter la maladie en ingérant de l'eau contaminée.

Le cycle de vie du parasite

Giardia a un cycle de vie complexe (Fig. 1) qui se compose de trois étapes chez différents animaux.

Le stade le plus stable est le kyste, qui est formé par la fixation de 4 à 5 trophozoïtes à l'intérieur d'une couverture externe. La couverture peut résister à des conditions environnementales difficiles, telles que de longues périodes dans l'eau de mer, où ce parasite ne peut pas être trouvé à d'autres stades.

Les trophozoïtes et les kystes sont fragiles sur le plan environnemental et l'hôte doit ingérer les kystes pour s'infecter. Les trophozoïtes sont petits et peuvent passer par le tube digestif, ce qui les rend facilement détectables dans les selles des individus infectés. Cependant, les kystes sont gros et peuvent survivre pendant de nombreuses années dans de l'eau contaminée.

Le stade sexuel est chez les insectes, où les femelles matures sont produites. Ceux-ci peuvent se reproduire par accouplement avec plusieurs mâles et peuvent produire de nombreux ovocytes et embryons. Chez le chien, le stade sexuel se produit lorsque l'animal ingère les kystes infectieux. Les formes sexuées sont appelées trophozoïtes.

Les principaux symptômes

La giardiase peut affecter l'ensemble du système digestif, mais l'infection peut être asymptomatique chez certaines personnes.

Les principaux symptômes sont :

Une diarrhée aqueuse qui s'accompagne généralement de crampes abdominales.

Autres symptômes gastro-intestinaux, tels qu'une perte de poids, des flatulences, des douleurs à l'estomac et des vomissements.

Malabsorption intestinale. La paroi intestinale devient enflammée, ce qui peut entraîner une diminution de l'absorption des nutriments et une sensation générale de malaise.

D'autres signes cliniques peuvent être associés à la giardiase. Ceux-ci comprennent un faible nombre de globules blancs, de faibles niveaux de magnésium et de calcium dans le sang et une acidose métabolique. Ces symptômes peuvent survenir dans les cas graves.

Les effets à long terme

La giardiase peut rester asymptomatique, provoquant chez le patient une maladie aiguë ou chronique.

Giardia est considérée comme un agent pathogène opportuniste, ce qui signifie que le patient est le plus vulnérable lorsque son système immunitaire est compromis. Cela peut arriver, par exemple, lors d'une situation de malnutrition ou d'autres maladies infectieuses telles que le VIH.

Diagnostic

Traitement

La prévention

Le diagnostic est généralement basé sur un test positif, mais il peut être nécessaire d'effectuer d'autres tests de laboratoire pour le confirmer. Lorsque l'infection est grave, des antibiotiques doivent être administrés.

Il est également important de noter que l'infection peut se transmettre de l'homme à d'autres animaux, tels que les chats et les chiens. Pour cette raison, il est conseillé d'éviter tout contact avec les chiens lors de la baignade ou du camping.

Bien qu'elle présente un taux élevé de cas asymptomatiques, Giardia peut provoquer des maladies diarrhéiques chez les nourrissons et les jeunes enfants et, dans ces cas, un traitement est généralement recommandé.

Le traitement recommandé pour Giardia est différent selon la présence ou l'absence de symptômes.

Traitement des cas asymptomatiques

Le traitement recommandé en l'absence de symptômes est le métronidazole. C'est un médicament efficace, mais il peut provoquer des effets secondaires graves tels que de graves maux de tête, une perte d'équilibre et de graves douleurs à l'estomac.

Traitement des cas symptomatiques

Le fenbendazole et le tinidazole sont les médicaments de choix pour le traitement des cas symptomatiques de giardiase. Il n'y a pas de différence entre ces deux médicaments, mais la dose recommandée de fenbendazole est une dose double de celle de tinidazole.

Les principaux effets secondaires associés à l'administration de ces médicaments sont légers et similaires à ceux du métronidazole. Cependant, le fenbendazole peut provoquer des douleurs abdominales, des maux de tête sévères et des acouphènes.

Lors de l'administration de ces médicaments à un adulte, le médicament doit être administré à une dose de 100 mg deux fois par jour. Un exemple de dose de tinidazole est de 500 mg/jour. Pour les patients pédiatriques, les doses doivent être adaptées au poids de l'enfant et peuvent être divisées en trois doses tout au long de la journée.

Prévention de la giardiase

La prévention de Giardia peut être réalisée avec des pratiques d'hygiène améliorées.

La prévention de la giardiase est importante en cas d'épidémie majeure.

Cependant, pour les épidémies mineures, il est recommandé de traiter uniquement les individus symptomatiques et non de manière proactive.

Dans les cas asymptomatiques, un traitement est conseillé pour éviter la dissémination du parasite à d'autres humains.

La giardiase, également connue sous le nom d'amibiase ou d'infection parasitaire intestinale, est l'une des maladies gastro-intestinales les plus courantes. Les symptômes les plus courants sont une diarrhée persistante, une gêne abdominale et une perte de poids. L'infection à la Giardiase est causée par un parasite appelé Giardia. Giard


Voir la vidéo: The Giardia Parasite by Dr. Karen Becker (Janvier 2022).