Garder votre chien en bonne santé

Comprendre le cycle de reproduction canin

Comprendre le cycle de reproduction canin

Alors que le temps se réchauffe et que les jours s'allongent, comme on pouvait s'y attendre, les vétérinaires subissent une série d'appels téléphoniques de propriétaires paniqués concernant l'apparition soudaine de comportements étranges chez leurs animaux de compagnie. Souvent, ils signalent une diminution de l'appétit, des gémissements, des pleurs, des mictions fréquentes ou des réactions posturales étranges. Un virus printanier? Une blessure? Infection? La première question posée par votre vétérinaire sera probablement "Votre animal est-il stérilisé?" Si la réponse est «non», lisez la suite pour une leçon sur le cycle de reproduction de votre animal.

Le cycle de reproduction de votre chien est régulé par des hormones produites à la fois dans le cerveau et l'ovaire. Ces hormones produisent non seulement les changements dans les organes reproducteurs nécessaires à la grossesse, mais provoquent également des changements dramatiques dans le comportement normal de votre animal. Les hormones influencent la fertilité et le comportement reproducteur chez le chien et le chat, bien que leurs cycles de chaleur et de reproduction varient selon le comportement environnemental et reproducteur.

Cycle de reproduction canin

Le cycle de reproduction de la chienne comporte essentiellement trois phases: les phases folliculaire, lutéale et de repos. Chaque phase est sous l'influence de l'hormone dominante produite. C'est vraiment un système incroyable de synchronisation et de rétroaction du cerveau vers l'ovaire et le dos.

L'ovaire du chien est une collection d'œufs à différents stades de maturation. Chaque œuf est enfermé dans un petit sac rempli de liquide appelé follicule. Une hormone produite par l'hypophyse à la base du cerveau envoie un signal pour que les ovules se développent dans leurs follicules. Cette hormone est appelée hormone folliculo-stimulante (FSH) et fait mûrir les œufs. Une fois les œufs complètement développés, ils ont eux aussi la capacité de produire leurs propres hormones. Les follicules produisent une hormone appelée estradiol 17B, et c'est l'influence dominante sur la "phase folliculaire" du cycle reproducteur.

Dans la phase lutéale, l'hypophyse est de nouveau occupée et sécrète une hormone appelée hormone lutéinisante (LH). La production de cette hormone est déclenchée par la maturation des follicules. La LH agit sur le follicule pour stimuler l'ovulation, le moment où l'ovule traverse le follicule pour pouvoir être fécondé. L'œuf commence alors à descendre dans la trompe de Fallope et le follicule vide subit son propre changement physique. Il devient un corpus luteum, le nom latin de «corps jaune». Il est nommé ainsi car une fois l'œuf rompu, le follicule s'élargit et prend une couleur jaune facilement reconnaissable, contrairement aux follicules moins matures. Le corpus luteum a désormais son propre travail à faire, celui de produire de la progestérone, l'hormone de la phase lutéale. C'est dans cette phase que votre chien présente un comportement d'accouplement et de réception ou des signes de chaleur. Vous pouvez voir un gonflement de la vulve et des pertes vaginales sanglantes qui signalent sa fertilité à des partenaires potentiels.

Comme les chiens ont plusieurs naissances, plusieurs œufs mûrissent et sont libérés en même temps. S'ils sont fécondés, les ovules s'implanteront sur la paroi utérine. Cette implantation se traduit par une libération continue de progestérone, l'hormone responsable du maintien de la grossesse. Si aucun des œufs n'est fécondé, le corps prend conscience qu'aucun œuf n'a été implanté et la progestérone n'est plus libérée. Il en résulte la phase de repos ou de calme. Cette étape peut durer plusieurs mois, au cours desquels le chien ne montrera aucun signe de comportement sexuel.

La plupart des chiens pédalent deux fois par an de cette manière, mais il est sûr de dire que le cycle de reproduction est unique à l'individu. Il y aura des variations dans le nombre de cycles de chaleur par an, le niveau de changement de comportement et l'intérêt pour l'accouplement.

Grossesse

Si votre animal est élevé et qu'une grossesse en résulte, la durée moyenne de gestation est de 63 jours. Cela peut varier un peu, mais la plupart des gens commencent à compter les jours de gestation à partir du jour de la première reproduction. Si vous ne soupçonnez que votre animal de compagnie d'être enceinte et que vous voulez en être sûr, votre vétérinaire peut vous aider à prendre cette décision.

Pendant la grossesse de votre animal, la progestérone est l'hormone dominante et est essentielle pour maintenir les conditions adéquates dans l'utérus pour la croissance des bébés. Environ 10 jours avant la naissance des chiots, le taux de progestérone chute et les niveaux d'oestrogène commencent à augmenter. À mesure que ces niveaux d'hormones changent, vous constaterez des changements physiques et comportementaux qui signalent le travail et l'accouchement. Votre animal peut chercher l'isolement, avoir un comportement de nidification et son appétit peut diminuer. Elle peut être agitée. La plupart des chiens halètent. Les glandes mammaires se distendront et vous pourrez exprimer le lait. Une directive générale pour surveiller l'arrivée des chiots est lorsque la température rectale de votre animal tombe en dessous de 100 degrés Fahrenheit, vous pouvez vous attendre au début du travail dans les 24 heures.

Si les noms de certaines de ces hormones vous semblent familiers, c'est parce que les mêmes hormones régulent également le cycle reproducteur féminin humain. Bien que les femmes ne soient pas construites pour des portées comme les chiens et les chats, la physiologie de la reproduction n'est pas très différente. Vous avez peut-être plus en commun avec votre animal que vous ne le pensiez.